Etude sur le daytrading : une majorité de perdants en bourse

Rédigé par zetrader - - 1 commentaire
Voici une étude sur des comptes réels de trading, il s'agit d'une étude portant sur des personnes qui font du daytrading et du trading court terme, une étude réalisée en plein marché haussier (1999).
Le résultat de cette étude est sans appel, la majorité des intervenants en daytrading perdent de l'argent :
Environ 70% des traders particuliers ne font pas que perdre, mais perdent l'essentiel de leur investissement d'après cette étude américaine de la NASAA (NORTH AMERICAN SECURITIES ADMINISTRATORS ASSOCIATION).
Voci un extrait signicatif de leurs conclusions sur le day-trading chez les particuliers qui interviennent en bourse :

"The NASAA Project Group retained two consultants to, respectively,
1) tabulate data, and
2) analyze activity in a sampling of customer day trading accounts. The conclusions are consistent with regulators’ warnings that most customers will lose money day trading.
The analyst concluded that, based on the study of accounts, “70% of public traders will not only lose, but will almost certainly lose everything they invest.” He also concluded that only 11.5% of the accounts reviewed evidenced the ability to conduct profitable short-term trading."

Télécharger l'étude sur le day-trading (54 pages, format PDF, 163Ko).
Le lien sur le site officiel :
http://www.nasaa.org/content/Files/NASAA_Day_Trading_Report.pdf

Ces résultats illustrent l'importance du money management et le fait qu'une minorité de particuliers gagnent en bourse avec le day-trading, il y a une majorité de perdants en daytrading.
Passer du côté des gagnants en day-trading demande du temps, et pas mal de travail, d'analyse, de patience etc ...
Parfois une remise en cause totale est nécessaire pour devenir profitable en daytrading.
Cela permet de rappeler si cela vous était nécessaire la difficulté du daytrading et de manière générale la difficulté du trading court terme en bourse.
L'investissement s'en sort un peu mieux, du fait déjà d'un moindre recours à l'effet de levier par rapport au trading court terme où le levier est souvent utilisé avec excès, ce qui peut mener tout droit à la ruine.
Pour ma part je n'ai pas échappé à la règle j'ai tout d'abord été dans cette grande majorité de perdants en bourse au point de me ruiner en 2000/2001, puis j'ai mis au point mes propres techniques de trading et je suis passé du côté des gagnants en bourse depuis 2002.
En effet, je suis revenu en bourse en 2002, et depuis 2002 inclus, chaque année je gagne en bourse, cela fait environ 8 ans de suite que je gagne en bourse (année 2002 à début 2010 inclus) avec une assez bonne régularité puisque + de 90% de mes mois de trading sont positifs sur les 8 dernières années, par exemple en ce début d'année 2010 cela fait + de 50 mois de suite que tous mes mois boursiers sont positifs.
La bourse n'est pas facile mais avec du travail on peut arriver à gagner en bourse durablement, mon expérience en bourse le démontre.
Je n'ai pas parlé de faire fortune en bourse mais bien de gagner en bourse durablement, si ceux qui gagnent en bourse sont une minorité, ceux qui font fortune en bourse de manière durable sont encore bien plus rares, nombreuses sont les "fortunes" d'un mois ou d'une année et qui perdent tout le mois ou l'année suivante, cette catégorie de traders ne peut évidemment pas être compatibilisé dans ceux qui font fortune en bourse durablement.
Bonne lecture et bonne réflexion.

Pierre ARIBAUT - Zetrader

1 commentaire

#1  - zetrader a dit :

Cette étude permet aussi de remettre les choses à leur place par rapport aux forums boursiers où l'on voit souvent une majorité de gagnants derrière des pseudos anonymes, ceci sans la moindre preuve bien sûr, certains n'ayant jamais fait de bourse en vrai, se contentant de comptes virtuels, de trading virtuel (comptes demos forex et autres).
C'est pourtant bien les résultats du trading réel qui comptent au final.
Les résultats théoriques obtenus en simulation peuvent être très différents du trading réel.

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot isgl ?