Taxe sur les transactions financières : vers une taxe tobin ?

Rédigé par zetrader - - 5 commentaires
Au sommet du G20, Nicolas Sarkozy a plaidé pour une taxe sur les transactions financières, je cite :
"La taxe sur les transactions financières a de grands ennemis mais c'est la meilleure des formules."
Il souhaite taxer davantage les transactions à visée "spéculative", les "achats-reventes" à court terme.
Il dit réfléchir sur une taxe, peut-être qu'on aura une nouvelle taxe sur les opérations boursières qui sera votée cette année ?
Il reste cependant assez vague tant sur le montant que les transactions qui seraient touchées.
Est-ce que cela va toucher également les petits porteurs en bourse ? La spéculation immobilière ?

Pierre Aribaut - Zetrader

5 commentaires

#1  - Boris a dit :

Après Robin des bois qui volait aux riches pour donner aux pauvres :

La fameuse taxe "Tobin des bois", prendre aux spéculateurs qui ne travaillent pas et redistribuer aux glandeurs du gouvernement qui en foutent encore moins ;-)
Tobin ou aller vers l'équité des passifs sur le vol des profits générés par les actifs* (travailleurs).

Répondre
#2  - zetrader a dit :

@Boris :
J'ai l'impression que c'est une déclaration d'intention démagogique.
Cela fait des années que j'entends ce genre de discours, chirac aussi avait dégainé le coup des spéculateurs court terme qu'il faudrait taxer davantage, et l'histoire de la taxe tobin sur les transactions monétaires internationales contre la spéculation court terme cela fait + de 30 ans que des gens y ont pensé (elle a été suggérée en 1972, c'est dire si ça date).
La proposition reste très vague, on ne sait pas exactement qui serait visé, dans quelques proportions ... bref j'ai des doutes sur une réelle application équitable de ce genre de truc (si cela passait je pense que les plus riches passeront par d'autres biais, paradis fiscaux, circuits non taxables, et cela impacterait probablement la classe moyenne, comme d'hab).
Je serais plus pour un truc comme ça :
http://www.revolutionfiscale.fr
J'ai regardé la proposition, c'est pas mal, je suis plutôt pour.
Ce serait plus simple et juste que le système actuel, c'est sur le revenu réel :

http://www.revolutionfiscale.fr/la-reforme-proposee/un-nouvel-impot-sur-le-revenu
"Un nouvel impôt sur le revenu
Nous proposons la création d’un nouvel impôt sur le revenu, remplaçant un grand nombre de taxes existantes, notamment:
* la contribution sociale généralisée (CSG),
* l'actuel impôt sur le revenu (IRPP), qui, sous sa forme actuelle, serait purement et simplement supprimé
* le prélèvement libératoire, la prime pour l’emploi, le « bouclier fiscal »
Ce nouvel impôt sur le revenu, payé par tous les Français, sera prélevé à la source sur les revenus du travail et du capital (comme l’actuelle CSG, avec la même assiette que cette dernière), suivant un barème progressif (comme l’actuel impôt sur le revenu). Une partie des recettes de ce nouvel impôt sur le revenu sera affectée aux dépenses sociales, de la même façon que l’actuelle CSG."

Si c'était proposé, je voterais pour, mais je pense que ça ne le sera probablement jamais, on préfère notre système compliqué pour mieux embrouiller tout le monde, faire faire de l'administratif pour rien, et donner du boulot aux avocats fiscalistes wink

Répondre
#3  - Boris a dit :

Notre système est surtout fait pour que les pauvres restent pauvres et que les riches le deviennent encore plus.

C'est un système capitalo-communiste avec des poka-yoke placés par le pouvoir en place pour avoir le pire des deux systèmes :

si tu es pauvre on te contraint à être communiste en partageant avec les autres même l'argent que tu n'as pas.

Si tu es riche; tu peux faire le choix d'être capitaliste en bénéficiant de mesure pour te préserver tes capitaux et t'exempter de partage avec les nécessiteux.

Par contre travailler plus pour gagner plus; ben ça marche pas; on a pas les bon cotés du capitalisme et garantir les minimas aux exclus non plus; on a donc pas non plus les bons cotés du communisme.CQFD.

La France a la philosophie inverse du Japon pour son peuple :
prendre le pire de chaque pays et le faire sien.
ça se retrouve dans tout: immigrations; taxes, retraites, social...

là aussi on aurait pu voir ce qu'il y avait de mieux mais c'est pas l'idée.

Répondre
#4  - Patricius a dit :

La France est le pays des impôts ! A chaque fois qu'il y a un problème, il faut le résoudre en créant un nouvel impôt ! Belle mentalité !

C'est Clémenceau qui disait "La France est un pays très fertile : On y plante des fonctionnaires, il y pousse des impôts" ! Belle mentalité

Moi je propose une taxe spéciale sur le revenus des fonctionnaires .... On verra au bout de quelques années s'il éprouvent tant de plaisir à créer des taxes, amendes, impôts sur les gens qui se saignent au quatre veines.

Bien sûre que c'est démagogique ! Car cela fait 30 ans qu'il ressortent le dossier de la poussière pour le proposer à tout le monde et il se font rembarrer à chaque fois ! Il faut dire que le fonctionnaire pense pas beaucoup, assis sur son fauteuil à attendre son traitement, en bonne "fainéasse" assoiffée d'argent public.

Répondre
#5  - Boris a dit :

Le truc qui est super aujourd'hui qui existait pas au moyen âge; c'est l'impôt sur l'impôt:
on t'impose sur les revenus, tu payes et l'année suivante on t'impose sur les revenus; mais on a oublié de déduire l'impôt précédent; donc on t'impose sur des revenus que tu n'as jamais touché dans leur globalité.

C'est ça la magie; tu n'as jamais touché l'argent sur lequel tu es imposé, plus on détaille plus la différence entre ce que l'on touche et ce que l'on est censé avoir gagné est grande: brut-net, puis csg et crds..
plus tard TVA; TH, foncier ou local, effectivement; ce n'est jamais fini;

si on prélevait l'ensemble à la source les gens verraient leur salaire divisé par deux ou trois.

Mais cela n'intéresse pas le gouvernement qui préfèrent les voir penser qu'ils ont plus d'argent; les laisser s'endetter qui à plus tard tout reprendre via des saisies.

Quand on sait déjà qu'avec le système salarial on prend déjà plus de la moitié à la source, l'état n'a vraiment aucune vergogne pour reprendre par la suite encore 30 ou 40% et vendre les produits de consommations 50 ou 80 % trop cher;

au final; les Français vivent moins bien en gagnant en moyenne 6 fois plus que la plupart des pays en voie de développement; mais maintenant que les salaires des pays en développement rattrapent ceux des Français et que l'euro s'écroule il va peut-être falloir penser à remettre les blouses grises et rouvrir des usines dans l'hexagone car quand le salaire d'un Français sera la moitié ou le tiers de celui d'un chinois ça se fera mécaniquement... contents ou pas.

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot qhres ?