Remonter des taux maintenus trop bas depuis trop longtemps ?

Rédigé par zetrader - - Aucun commentaire
Je vois que je ne suis pas le seul à penser qu'il faudrait bientôt remonter les taux et que ça commence à faire trop longtemps qu'ils sont maintenus trop bas.
Des taux d'intérêts trop bas, trop longtemps, c'est aussi l'avis de la BRI (Banque des règlements internationaux) cf. cet article :
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2010/06/28/04016-20100628ARTFIG00658-le-systeme-financier-reste-tres-fragile.php
Quelques extraits de l'article :
La Banque des règlements internationaux estime urgent d'en finir avec les mesures de crise. Elle s'inquiète du maintien de taux d'intérêt artificiellement bas, qui créent de nouveaux risques.

«Par leur durée, les programmes exceptionnels créent aujourd'hui de sérieux problèmes», indique la Banque des règlements internationaux (BRI) dans son rapport annuel paru lundi. Cette somme de plus de cent pages ne lésine pas sur l'emploi du mot «urgence»: les membres de la BRI considèrent que les pays développés ne peuvent plus attendre le retour de la croissance pour ensuite revenir à des politiques budgétaires et monétaires classiques. Ils constatent la «trajectoire intenable» dans laquelle sont d'ores et déjà engagées les finances publiques de plusieurs grands pays. Ce sera «douloureux», mais «l'effort s'impose d'urgence» sous deux formes: coupes immédiates dans les déficits et réformes structurelles crédibles.

La BRI insiste par ailleurs sur les risques créés par les politiques mises en œuvre depuis deux ans. De la même façon que l'eau utilisée pour éteindre un incendie crée parfois autant de dégâts que le feu lui-même, les politiques monétaires qui maintiennent durablement les taux d'intérêt à des niveaux artificiellement bas peuvent être dangereuses. Le message est d'autant plus fort qu'il provient de banquiers centraux, et d'une institution, la BRI, dont les mises en garde en 2006 et 2007 avaient trouvé trop peu d'écho. La BRI rappelle sans détour que c'est bien, «il y a cinq ans à peine», l'univers de taux bas qui a favorisé la «frénésie financière». Aujourd'hui, elle souligne que les taux pratiqués faussent les décisions d'investissement et la perception des risques, et «retardent» le nécessaire assainissement des bilans du système bancaire. «Plus les taux directeurs sont maintenus à un très bas niveau, plus les effets secondaires s'additionnent», souligne encore le rapport.

Si on veut éviter de recréer les mêmes effets avec les mêmes causes, il serait plus raisonnable de commencer petit à petit à remonter les taux d'intérêts.
Alors à quand le début de la remontée des taux ?
Pierre Aribaut - Zetrader

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot ngws ?