Presse financière : esprit critique sur les génies du trading

Rédigé par zetrader - - Aucun commentaire
Dans les revues financières, régulièrement il est de bon ton de nous faire rêver, avec des traders à succès, des gens qui font fortune en bourse rapidement.
Il est probable que ça fasse vendre davantage que de dire que le trading est difficile et que vous ne ferez probablement pas fortune en bourse.
Par le présent article, j'aimerais vous montrer qu'il est important de garder son esprit critique pour essayer de voir la réalité des choses en dehors du ton volontairement sensationnel de médias financiers.
Parfois certains détails très importants (qui changent tout) sont omis par la presse qui préfère générer des fantasmes et du rêve parmi ses lecteurs, voici un exemple frappant.
Les nouveaux ne se souviendront peut-être pas de Robert Tingvall présenté comme un génie du trading, un trader génial qui aurait gagné des centaines de millions d'euros sur les marchés financiers dans les années 2000, en tradant simplement de sa chambre, chez sa maman ^^
Voici le scan du journal capital, en mars 2003, à la page 120, il est présenté comme un trader exceptionnel, un virtuose du day-trading :

Cliquez sur le scan pour le visualiser en pleine page.
Voici ce qu'on nous dit à son sujet, je cite :
"Robert Tingvall a 28 ans, vit à Stockholm chez sa mère, n'exerce officiellement aucune profession. Et pourtant, c'est le plus gros contribuable de son pays ! En décembre dernier, l'administration fiscale suédoise a en effet estimé à 5 milliards son revenu annuel et s'est empressée de lui réclamer 1,166 milliard d'impôts. Certes il ne s'agit que de couronnes. Mais même si l'on compte en euros, ses gains ont atteint 555 millions et ses impôts 130 millions, ce qui fait encore beaucoup ... la martingale de Tingvall ?
C'est un virtuose du "day trading" : depuis l'âge de 21 ans, tous les jours ouvrables, du matin au soir, sans sortir de sa chambre, il achète des actions qu'il revend très vite, en cherchant à grapiller chaque fois quelques pourcents, voire quelques dixièmes de pourcents de performance."
Logiquement à la lecture de cet article, on pense qu'on a affaire au meilleur trader de ces dernières années, un génie du daytrading qui fait fortune en daytradant de sa chambre, qui trade en scalping, arrive à gagner gros avec du scalp trading (plein de trades sur des micro-variations, en essayant de choper des petits écarts de cours).
Vous allez voir que ce n'est pas le cas et ce que le journal omet de dire pour ne pas casser la belle histoire du petit suédois qui trade de sa chambre en gagnant des millions.
En recherchant un peu, on tombe sur cette news AFP :
http://www.dispatch.co.za/2002/12/06/business/BUS2.HTM
On peut y lire :
" Swedish stock trader owes taxman R1,1bn
STOCKHOLM -- A 28-year-old Swedish stock trader has beaten the Swedish record for taxes owed, with arrears of 1,1 billion kronor (about R1,1bn) for 2001, financial daily Dagens Industri reported yesterday.

Robert Tingvall, who lives with his mother outside Stockholm despite personal wealth calculated at 20million kronor, traded shares for his own account worth 9,8bn kronor last year, equivalent to 40m kronor a day.

Since he failed to file his income tax declaration for 2001, Swedish authorities calculated his taxes for him, estimating that he registered capital gains of about 4,9bn kronor.

However, Tingvall told the newspaper that his losses outweighed his gains and said he expected to owe "nothing" in tax once the matter was clarified. -- Sapa-AFP "

Je ne sais pas si vous savez lire l'anglais, mais je vais vous traduire la phrase qui compte (soulignée en gras) :
"Ses pertes dépassaient ses gains et il a dit qu'il s'attendait à ne rien devoir payer comme impôt sur les plus-values, une fois que le malentendu aura été clarifié".
Il semblerait que capital ait omis une partie de l'histoire bien moins ravissante :
- "gesticulade" énorme (montant des cessions élevés, ça peut arriver vite en tradant n'importe comment à tout va), perte au finale en ayant gesticulé sur des millions d'euros et redressement du fisc suédois qui pensait qu'il y avait une belle plus-value à la clé ;)
Voici ma lecture de cette news AFP. En résumé, il s'agirait plutôt d'une personne qui :

- a fait un très grand nombre de cessions ("gesticuler" beaucoup) ce qui est possible en tradant à tout va, ce n'est pas forcément signe de réussite.

- n'a rien gagné, a même perdu du fric en gesticulant de millions d'euros

- a oublié de faire sa déclaration

- s'est pris un redressement forfaitaire basé sur la taille de ces cessions (le fisc a du mal à comprendre qu'on peut "brasser" des millions et rien gagner au final) comme ça existe et c'est arrivé à certains en France aussi.

Avec cet exemple, vous comprendrez qu'il est utile de faire marcher son sens critique, et ne pas toujours gober tout cru ce que les médias essaient de nous faire croire.
L'overtrading n'est pas signe d'enrichissement pour le trader particuler, il fait surtout s'enrichir le broker, le broker de monsieur Robert Tingvall a probablement lui, empoché le jackpot avec un trader qui gesticule autant.

Pierre Aribaut - Zetrader

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot mbet ?