Immobilier en France : une personne sur deux renonce à acheter

Rédigé par zetrader - - 1 commentaire
Il y a une enquête qui m'a marqué ces dernières semaines sur les effets de la bulle immobilière en France, c'est cette enquête réalisée récemment où l'on apprend qu'une personne sur deux a décidé de renoncer à devenir propriétaire en France, même dans un futur lointain :
Pour la question "à quel âge pensez-vous approximativement devenir propriétaire de votre logement principal ?", 47% des personnes interrogées répondent "Jamais".
Un renoncement expliqué en large majorité (83% des personnes) par des prix immobiliers beaucoup trop élevés.
Cette enquête m'interpelle car même si je n'ai pas eu l'occasion de faire partie de ce sondage, je fais partie de cette moitié des français qui renonce à l'idée d'acheter en France à cause des prix de l'immobilier en France devenus stratosphériques par rapport à d'autres pays, le tout pour un climat assez froid et des taxes assez élevées.
C'est peut-être un peu moins vrai dans les coins paumés et encore, il y a des coins paumés très chers en France.
Pourtant j'ai pas mal économisé sur les 9 dernières années, cette situation me parait d'autant plus délirante en ayant mis de côté entre 2002 et 2011 plus de 180 000 euros sur la période, soit l'équivalent de plus de 180 mois de SMIC (l'équivalent d'environ 15 ans de SMIC épargnés).
Est-ce normal avec cela de ne pas pouvoir acheter de l'immobilier à prix correct en France ?
Je ne pense pas, la politique de taux bas et de subventions de l'immobilier (prêt à taux zéro, doublement des prêts à taux zéro, élargissement du prêt à taux zéro à des gens plus aisés, allocations d'aides aux logement, aides fiscales etc ... des milliards d'euros chaque année) n'a fait qu'aggraver la situation.
Il y a eu un début de rechute des prix en 2008/2009, c'était vraiment une micro-rechute, le début de quelque chose et tout a été fait (baisses des taux historiques, hausses de subventions, d'aides au foncier) pour casser le mouvement dans l'oeuf, empêcher cette rechute qui n'avait rien de malsaine après 9/10 ans de hausse.
C'était le seul espoir à court terme que les prix redeviennent corrects, et le gouvernement a fait son possible pour que ce ne soit pas le cas, dans ce contexte il est normal que beaucoup aient perdu l'espoir un jour de revoir des prix corrects sur l'immobilier, d'où ce renoncement collectif, les gens ne veulent plus attendre ou espérer, ils préfèrent passer à autre chose, changer leurs projets etc ...
Le gouvernement s'était inquiété d'une éventuelle rechute de l'immobilier (qui n'aurait pourtant rien de dramatique) mais la bulle immobilière fait bien plus de ravages, c'est une crise du logement entretenue et soutenue par le gouvernement (cf. les milliards dépensés chaque année pour soutenir l'immobilier, avec des prix qui ont tout sauf besoin d'être encore soutenus) et je trouve dommage qu'autant de gens se sentent exclus de l'immobilier en France à cause de cette politique pour maintenir au maximum les prix en l'air.
Pierre Aribaut - Zetrader

1 commentaire

#1  - Philippe a dit :

si le fnaim savait q tu racontes ça ... héhé

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot xhdtk ?