Immobilier : 85% des français ne peuvent plus acheter, surprise !

Rédigé par zetrader - - 4 commentaires
Je dois l'admettre : le titre de mon article est un petit peu ironique ;)
J'ai vu dans les actualités hier et ce matin (news via facebook puis newsletter de lavieimmo) qu'une majorité de français n'a pas les moyens d'acheter d'immobilier, c'est le PDG de nexity qui dit que 85% des français n'ont pas les moyens de s'acheter un logement, tiens donc ! Est-ce surprenant ? Non, évidemment.
Cela fait déjà un moment qu'une majorité des français ne peut plus acheter son appartement ou sa maison, cela ne date pas d'aujourd'hui, la possibilité d'acheter de l'immobilier en France a été artificiellement entretenue : prêt à taux zéro, baisse des taux, allongement de la durée du crédit etc ... je pense qu'on est arrivé maintenant au bout du bout.
La décorrélation entre le revenu moyen et le prix moyen des logements en France est devenue énorme, elle est sans doute à des sommets actuellement en France dans les grandes villes, si on raisonne en nombre de mois de salaire minimal qu'il faut sortir pour payer un logement, prix tout inclus (prix de vente + frais agence + frais notaire + coût du crédit etc ...), acheter à ces prix devient clairement déraisonnable.
Si c'est pour acheter un studio en y mettant tellement d'argent qu'on doive manger des nouilles pendant xx années pour payer le crédit, les charges de copropriété, les travaux et taxes foncières ... qui peut vouloir de telles perspectives ?
Cette réalité se vérifie surtout à Paris et proche banlieue, mais aussi dans des banlieues plus lointaines, sur l'île de France en général, on paye très cher la "proximité" de Paris (même dans le 77 alors qu'il y a des patelins vraiment paumés ...).
Nombre d'employés en IDF sont "pauvres" rapportés à l'argent qu'ils devraient sortir pour acheter leur logement !
C'est également vrai dans la plupart des grandes villes de France ou dans les villes qui ont la cote genre Nice, Cannes, Antibes ... où le logement rapporté au revenu moyen devient terriblement cher.
La différence avec l'Espagne :
Pour Valencia en Espagne par exemple, rapporté au revenu moyen ou même au revenu minimum (qui est moindre qu'en France), les prix sont bien moins chers en nombre de mois de revenus minimums à sortir pour se payer un logement !
Pour le dire autrement : de manière relative, même en gagnant moins, l'immobilier y est proportionnellement moins cher que dans les grandes villes de France.

4 commentaires

#1  - Arnold d'Hostel a dit :

et oui triste !

Répondre
#2  - zetrader a dit :

@Arnold d'Hostel :
Et pourtant quand on écoute les médias, le discours des notaires etc .. ils ont l'air fier de leur connerie : ouf, ça a pas rechuté ! d'accord avec toi, c'est plutôt l'inverse qui est triste, qu'on ait soutenu et subventionné les prix au max pour retarder le plus possible la rechute, les conséquences sont pires sur les ménages que d'avoir laissé rechuter.

Répondre
#3  - bubulle a dit :

Hummm suis armenien ouf

Répondre
#4  - Devis travaux a dit :

Il y a des echos sur une crise de l'immobilier qui débute, avez-vous des informations ??

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot kikpcp ?