Gagner en Day-Trading : mission impossible pour beaucoup d'investisseurs

Rédigé par zetrader - - 1 commentaire
Il n'y a pas si longtemps j'ai vu des messages assez lapidaires sur un forum d'investisseurs concernant le daytrading, et j'aurais du mal à aller dans le sens des investisseurs qui s'en donnaient à coeur joie contre le daytrading qui mènerait forcément à la ruine, je ne peux pas valider ce genre de croyance, tout simplement par mon expérience personnelle où j'ai gagné principalement en daytrading au cours de ces 10 dernières années.
Après leur avoir répondu sur le sujet, je tiens donc à faire des précisions également publiquement concernant le daytrading où on entend trop souvent qu'on peut que perdre :
Oui, il y a une majorité de perdants en daytrading, nul doute, les études le montrent en effet, avec des stats du genre 70% perdants ou 90% perdants selon les études.
Ce que les études ne montrent pas aussi, c'est qu'on peut passer d'une catégorie à une autre aussi.
Pour le dire en résumé :

- j'ai gagné de l'argent entre 1998 et l'été 2000 en bonne partie par chance en faisant un peu n'importe quoi en levier (chance du débutant)
- été 2000 -> début 2001 ruine avec l'excès de levier et de confiance à cause de l'argent gagné par chance précédemment, endetté à cause de la bourse que j'avais fait en partie avec des crédits
- début 2002 -> 2012 : chaque année gagnante en bourse, j'ai récupéré beaucoup plus que l'ensemble de mes pertes 2000/2001, en % cumulé depuis 2002 (ou même depuis mes débuts) j'ai fait fructifier de plus de 6000% mes capitaux initiaux, et maintenant je peux espérer un rendement global que je n'aurais jamais pu espérer au départ, même en faisant rien ou en s'en occupant peu le rendement global annuel peut être supérieur au capital initial, merci les intérêts composés.
Pouvoir faire un % cumulé supérieur à 6000% en 10 ans, seule la spéculation court terme en gérant les risques au mieux que je pouvais, me l'a permis, avec mon petit capital, ni l'immobilier ni l'investissement ne me l'auraient permis, donc en regardant le rétroviseur, merci au daytrading quand on a un biais positif assez efficace, avec les intérêts composés, d'année en année, ça permet vraiment de faire fructifier bien plus que les taux sans risques au bout du compte.
Les bémols concernant le day-trading dans mon cas :
- Je suis parti d'une petite mise donc c'était plus facile de faire des % plus impressionnants globalement, après se pose des problèmes de volumes et liquidités sur certains produits, qu'on a pas forcément avec un petit capital, des choses qu'on peut faire sur des petites mises qu'on peut plus faire sur de grosses mises parce que ça devient trop risqué.
- Cela demande beaucoup de temps, si j'avais pu trouver un boulot durable, je n'aurais peut-être pas fait ça, mais du fait que je je n'en trouvais pas et que je n'en trouve pas (de boulot), c'était plutôt bien tombé de pouvoir gagner par ce biais, puisque finalement du fait de pas pouvoir trouver de boulot, j'avais du temps pour continuer sur ce moyen de gagner de l'argent.
- Oui, il y a des risques, celui qui dit l'inverse est un menteur, et à moins d'être insensible, tel un robot (ce qui à mon sens est dangereux), parfois on a de bons coups de stress, de belles frayeurs, même si on s'en passerait volontiers, cela fait partie des risques (no free lunch, des fois il faut prendre des risques qu'on aimerait éviter de prendre, même si théoriquement on cherche à en prendre le moins possible pour gagner une même somme, des fois il y a pas le choix, faut y aller, faut juste être vigilant et essayer de limiter la prise de risques) et faut pas être cardiaque ni trop nerveux.

Mais après plus de 10 ans positifs de suite, avec des gains principalement en daytrading, une approche principalement court terme, et la majorité des mois positifs au cours de ces 10 dernières années, on ne peut pas dire sur une telle durée, que c'est juste un coup de chance, de pile ou face.
Le risque peut se gérer et on peut aussi gagner sur la durée en daytrading, seulement il ne faut pas espérer faire fortune, car justement vous connaissez l'équation : pour espérer un rendement supérieur, on doit aussi prendre plus de risques, donc risque de contre performance, le risque à mon avis doit être très mesuré sur le capital total, pour pouvoir avoir de fortes chances de gagner durablement en bourse.
Pour revenir à la gestion des 100k€ par exemple, rien n'oblige à risquer la totalité du capital à chaque trade, qui l'oblige ? rien non plus n'oblige à miser plus que son capital à chaque trade (effet de levier), rien n'empêche de trader au comptant et pour moins que son capital global, pourquoi faire les têtes brûlées si on veut pouvoir durer ?
L'avantage par exemple si on mise / risque jamais la totalité de son capital : c'est difficile de tout perdre.
L'inconvénient : ça va limiter aussi les gains, mais faut savoir ce qu'on privilégie, être là demain, et préserver le capital, ou vouloir faire des chiffres impressionnants à court terme qu'on peut reperdre tout aussi sec avec une gestion dangereuse ?
Maintenant à la question : combien peut-on gagner ?
C'est difficile à dire, c'est comme si vous demandiez à un pêcheur le matin, tu vas ramasser combien de poissons aujourd'hui ? Il n'en sait strictement rien à priori, cela va dépendre des conditions de pêche, de la mer, des courants etc ... même chose pour les marchés financiers.
Tout ce que le pêcheur sait, c'est qu'il va préparer son matériel pour avoir le maximum de chance d'attraper des poissons, quelqu'un qui est assez "pro" en daytrading doit avoir la même approche, et ne sait pas à priori combien il peut gagner, ça peut être beaucoup, ça peut être rien, ça peut être une perte, tout ce qu'il sait, normalement si il est assez "pro", c'est qu'avec son approche, si il retourne régulièrement sur le terrain pour pêcher, globalement il devrait bien arriver à pêcher quelques poissons, son trading doit être globalement positif et pas trop risqué, sinon c'est la peine de prendre le risque d'aller en mer, il vaut mieux rester à quai si les risques sont trop grands (là encore je parle pour quelqu'un qui aurait une attitude plus "pro", pas un joueur compulsif du type gambling trading).
Avis et retours d'expériences personnelles sur le sujet sont bienvenus :)

1 commentaire

#1  - Laurent Petrucci Invest a dit :

C clair : 95% des traders ID ou swing ou scalping sont ruiné en 3 mois….pour ma part jai trop perdu en srd par mque d’exp en 2011 !! 25% de mon capital !! j’ai ht Le Scalping de Stephane ceaux dutheil et je bouffe du charts a donf…avec toutes les UT !! Depuis 6 mois…..now j’ameliore nettement mes entrées …mais jai du mal pour les sorties ….long sur edl et dbg : tres bonnes entrees pour le moment…

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot xzuar ?