Assurance-vie fonds euros : plus de taxes pour payer le deficit public

Rédigé par zetrader - - Aucun commentaire
La news du jour concernant l'épargne, c'est l'envie publiquement dévoilée du gouvernement de taxer davantage l'épargne long terme pour contribuer encore plus à financer les déficits publics, surtout l'épargne de précaution sur l'assurance-vie.
Dans le but réduire des déficits publics toujours plus grands, dans son budget 2011 le gouvernement envisage de s'en prendre aux "avantages" dont bénéficie le secteur de l'assurance-vie.
L'assurance-vie est destinée à de l'épargne long terme, qui rappelons le, contribue largement à financer la dette de l'état via les fonds euros et les emprunts d'états dans les fonds euros !
Quand vous détenez de l'assurance vie en fonds euros, vous êtes en créancier en grande partie des dettes de l'état.
C'est donc votre débiteur qui propose de vous taxer davantage sur les intérêts qu'il vous doit ! Joli, non ?
Première mesure envisagée :
- rendre annuelle la taxe des prélèvements sociaux (CSG CRDS etc ...) sur les contrats d'assurance-vie multisupports, pour la partie fond en euros.
Les prélèvements sociaux (12,1%) sur les intérêts générés par la partie en euros de ce produit seraient perçus chaque année et non plus au dénouement du contrat comme c'était le cas jusqu'ici.
Plus de taxes, plus rapidement encaissées pour le gouvernement et le social, pris dans le bas de laine des épargnants.
Cela contribuera à une baisse du rendement de l'épargne long terme, dans un contexte de crise et d'économie qui ne repart pas, est-ce vraiment un signal positif ?
Par ailleurs, les économies, l'épargne de précaution viennent en général de revenus qui ont déjà été taxés plusieurs fois (Impôt sur le revenu, TVA, CSG, CRDS ...).
Cela revient donc à taxer davantage plusieurs fois la même somme gagnée :
- une partie quand on gagne cette somme
- une partie quand on dépense une partie de la somme
- une partie quand on épargne une partie de cette somme

Taxer davantage l'épargne parce qu'on a pas tout dépensé, c'est juste un cran de plus franchi dans la spoliation.
Une taxe perpétuelle sur l'épargne c'est déjà de la spoliation, mais qu'elle soit presque perpétuellement en hausse c'est accentuer la spoliation.

Pierre Aribaut - Zetrader

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot bajv ?