Apprendre à Gagner en Bourse : qui peut vous apprendre la bourse ?

Rédigé par zetrader - - 6 commentaires
Qui peut vous apprendre la bourse, plus précisement qui a des chances de vous apprendre comment gagner en bourse ?
Cette question, je me la suis souvent posé à mes débuts, et naturellement, pour essayer d'apprendre et me perfectionner, je me suis dirigé vers un de mes proches qui jouait en bourse depuis de nombreuses années, pensant qu'il pourrait m'apprendre des choses utiles ou intéressantes pour gagner en bourse.
Cette personne avait fait HEC, et pratiquait la bourse depuis plusieurs années, je pensais en tant que débutant en bourse, que je pourrais apprendre comment gagner ou au moins ne pas perdre en bourse, avec quelqu'un qui semble à priori plutôt bon connaisseur sur le sujet.
Contrairement à ce que j'aurais pu croire au début, je n'ai rien pu apprendre de vraiment intéressant de cette personne, et surtout pas comment gagner en bourse.
Avec le recul, j'ai compris pourquoi il ne pouvait pas m'apprendre à gagner en bourse, c'est assez logique, et vous allez comprendre pourquoi en lisant cet article.
Première part de ma réflexion à ce sujet :
un proverbe dit "ce qui se conçoit bien s'énonce clairement", sauf si on ne le souhaite pas ou qu'on est vraiment pas pédagogue ...

On peut expliquer pas mal de phénomènes et fonctions y compris aux enfants, ils peuvent comprendre de manière assez avancée, il suffit de vouloir expliquer et se mettre à leur niveau, et de prendre le temps pour ces explications.
En revanche lorsqu'on souhaite avoir un comportement élitiste, on peut dire "c'est trop compliqué, tu verras plus tard, quand tu seras grand ..." on peut également faire la même chose à l'âge adulte, entre adultes.
On peut ainsi expliquer à d'autres adultes à chaque fois qu'ils posent des questions sur un sujet que c'est très complexe etc ... au lieu de leur dire que c'est simple ou leur expliquer simplement (en gros) de quoi il en retourne.
Ou encore on peut essayer d'employer des formulations et des termes que l'on sait que la personne débutante aura du mal à comprendre, ceci afin de noyer le poisson et étaler sa science, science à laquelle la personne novice n'aura évidemment rien compris si on maitrise bien l'art de noyer le poisson.
Envers cette personne, on aura transmis aucun savoir, la personne novice restera dans l'incompréhension et aura encore tout à apprendre après.
Il y a des gens comme ça, mon ex-beau père en faisait partie, il avait fait HEC, à chaque fois que je lui demandais de m'expliquer la bourse, ce qu'est une action, comment on fait pour acheter une action etc ... je ne comprenais rien à ses explications, il avait l'art de noyer le poisson, d'expliquer de manière incompréhensible, il faisait de la bourse et je n'ai rien pu apprendre de lui, pas même comment on fait une opération en bourse lorque j'étais adolescent (et je n'ai rien pu apprendre d'intéressant non plus de sa part plus tard, après avoir commencé à faire de la bourse).
Plus tard, j'ai eu internet, lorsque je travaillais comme agent d'accueil, en 1998 j'avais rencontré quelqu'un qui faisait des opérations de bourse en allant voir de temps en temps le conseiller financier pour passer des ordres en bourse, on discutait de temps en temps et il m'expliquait qu'il y avait moyen de gagner en bourse assez régulièrement, en faisant gaffe, pas forcément des fortunes en bourse, mais pourquoi pas un complément de revenu.
Un beau jour, il m'a offert un bouquin sur la bourse, sur le net et via ce bouquin, j'avais ainsi appris les bases en bourse, et ce n'était pourtant pas si compliqué !
Si mon ex-beau père m'avait expliqué de cette manière j'aurais tout de suite compris, mais il semblait vouloir en faire une chose élitiste, inexplicable ...
Comment faire du compliqué avec du simple, il avait l'art de noyer le poisson.
Il y avait 3 possibilités pour expliquer cela :
1) il souhaitait valoriser son savoir en le présentant comme difficilement accessible, par orgueil (le connaissant, je penche plutôt pour cette hypothèse)
2) il n'avait pas lui-même bien compris les bases de la bourse donc il ne pouvait pas les expliquer ayant mal compris les bases du fonctionnement de la bourse (je ne pense pas, ce serait tout de même le sous-estimer, en ayant fait HEC il avait un niveau qui faisait qu'il pouvait comprendre facilement les bases)
3) il n'est pas du tout pédagogue, le fait de m'embrouiller aurait été involontaire (ce dont je doute, au vu de son orgueil)
Dans tous ces cas, le résultat est le même : il n'a pas pu me transmettre son savoir sur les bases que doit connaitre un particulier sur le fonctionnement de la bourse.
C'est la première raison pour laquelle je n'ai pas pu apprendre la bourse avec cette personne qui avait pourtant fait des études, et avait sans doute appris le fonctionnement de la bourse de manière plus poussée, probablement plus "académique" (jusqu'à des détails qui ne sont pas forcément utiles dans la pratique) que je l'avais fait ensuite dans mon apprentissage en autodidacte.
Deuxième part de ma réflexion à ce sujet :
pourquoi ne pouvait-il pas m'apprendre à gagner en bourse quand je savais les bases de la bourse ? un proverbe dit "la plus belle femme du monde ne peut donner que ce qu'elle a", il faut donc savoir ce qu'elle a ...

Après avoir appris tout seul les bases du fonctionnement de la bourse, ce qu'est une action, comment acheter / vendre une action en ligne, le comptant, le différé (réglement mensuel, srd), la vente à découvert etc ... je ne savais pas comment avoir une change de gagner en bourse durablement, j'essayais un peu tout, tour à tour en 1999, 2000 et début 2001.
Vers l'automne 2000, j'avais reperdu pas mal d'argent en bourse, les conseils boursiers qu'ils soient classés "analyse technique" ou "analyse fondamentale" me faisaient perdre du fric, et sur des opérations je demandais à mon ex-beau père son avis, j'étais en quête de conseils, d'aide sur la manière de faire fructifier mon capital, regagner des pertes boursières.
Il pratiquait l'analyse technique et me disait viser une moyenne d'environ 300 euros par jour de gain.
Il se présentait comme quelqu'un étant plutôt positif par rapport à ses résultats en bourse, il ne me disait pas perdre en bourse.
Donc à ce moment-là, moi qui perdait en bourse fin 2000/début 2001, je me demandais si en tant que personne expérimentée ayant un bon niveau d'études, il ne pouvait pas m'aider à corriger des erreurs de débutants en bourse que je pouvais commettre par manque d'expérience en bourse.
En vain, ses conseils en bourse n'ont contribué qu'à me faire perdre encore plus d'argent en bourse et vers début 2001, je m'étais ruiné en bourse, j'avais du arrêter la bourse au moins temporairement, car financièrement cela devenait très critique : j'étais endetté, je n'avais plus de boulot, plus de revenu et plus grand chose sur les comptes pour faire face aux dettes ...
La question que je me suis posé ensuite : mais comment fait-il pour gagner en bourse à titre personnel avec des conseils aussi foireux ?
La réponse je l'ai eu plus tard, en 2002/2003, quand je commençais à gagner en bourse durablement, lors de ma reprise gagnant en bourse depuis 2002 (positive chaque année de 2002 à 2010 inclus).
Je n'ai pas eu directement de sa part la réponse à cette question, en tout cas pas immédiatemment.
En ayant temporairement eu accès à ses mails envoyés et reçus en 2002/2003, j'ai vu des échanges où j'ai eu la preuve qu'il perdait du fric en bourse, sa fille lui proposait de l'argent (et même des tickets restaurants !) pour l'aider à faire face à ses pertes boursières et les conséquences de ses pertes en bourse, sa première ex-femme aussi lui proposait de l'aide (plutôt gentille avec lui), là il avouait se ruiner en bourse en 2002 et début 2003 (à d'autres personnes plus proches que moi, notamment dans sa famille).
Il disait dans ses mails avoir subi d'importantes pertes boursières en 2002, et disait également ne pas comprendre où étaient ses erreurs, il ne voyait pas où il avait mal travaillé (plutôt inquiétant pour la suite quand on y pense).
Je cite ses propos de l'époque (en février 2003), afin que vous puissez comprendre l'état d'esprit dans lequel il se situait :
"j'ai beaucoup perdu en 2002 et dois absolument me refaire avec des capitaux frais, d'où cession en cours des actifs non stratégiques. c'est d'autant plus absurde que je ne vois pas où j'ai mal travaillé. et remettre en cause l'analyse technique, c'est tout remettre en cause."
Cela changeait tout dans la perception que je pouvais avoir de lui, et ce qu'il pouvait peut-être m'apprendre sur la bourse.
Malgré ses études (HEC), malgré sa science (analyse technique, mathématiques), malgré ses prétentions (viser un gain d'environ 300 euros par jour), malgré ses années d'expérience en bourse (bien avant que je commence à faire de la bourse), la réalité était qu'il perdait en bourse !
Les raisons pour lesquelles il ne pouvait pas m'apprendre à gagner en bourse s'expliquaient alors plus naturellement, en ayant cette donnée de taille :
Comment quelqu'un qui perd en bourse peut vous apprendre à gagner en bourse ? Ce n'est pas possible. Ce n'est juste pas la bonne personne pour vous apprendre comment gagner en bourse.
Après, en ayant eu ces éléments qui me manquaient, et sans toutefois les lui dévoiler, en papotant avec lui, au détour d'une discussion, j'ai ainsi pu obtenir assez naturellement (sans le forcer) et logiquement l'aveu qu'il perdait du fric en bourse.
Il était donc logique qu'il ne puisse pas m'apprendre à gagner en bourse, puisque lui-même ne savait pas comment gagner en bourse durablement !
En y repensant, il ne m'avait jamais apporté la preuve qu'il ait réussi à gagner en bourse, ne serait-ce que quelques années de suite, en revanche j'ai eu la preuve qu'il avait pu perdre pas mal en bourse au point d'en être dans une situation financière délicate malgré le fait d'avoir bossé pas mal d'années auparavant (il n'était pas tout jeune, en décembre 2002 lorsqu'il avait perdu l'essentiel de ses capitaux en bourse au point d'en arriver à une situation critique financièrement, il venait d'avoir 48 ans), en ayant pourtant bien plus d'années d'expérience en bourse que moi (en 1992/1993 je me souviens qu'il faisait déjà de la bourse en passant des ordres par téléphone ou minitel, moi j'ai commencé mes toutes premières opérations boursières vers l'automne 1998).
J'ai donc eu aussi la preuve qu'il avait pu perdre beaucoup en bourse en 2002, alors qu'en parallèle sur ces mêmes marchés financiers, dans le même contexte en 2002 j'avais pu globalement gagner en bourse, c'était ma première année positive dans le cadre d'une bonne série d'années gagnantes en bourse pendant 9 ans de suite (de 2002 à 2010 inclus).
En effet, me concernant, en cette année 2010, j'en suis au résultat de 9 années consécutives de gains en bourse :
2002 = 1ère année positive en bourse
2010 = 9ème année positive de suite en bourse
Ce que j'aurais aimé, mais cela était difficile à cause de son orgueil, c'est qu'il ne me mente pas à mes débuts en bourse, qu'il ne me présente pas la chose comme plus facile qu'elle ne l'est, et surtout qu'il me présente les choses comme elles sont, c'est à dire le fait qu'il n'arrive pas à gagner en bourse sur la durée, qu'il gesticule en bourse mais qu'il ne gagne pas au final si il fait les comptes.
Pour quelqu'un rempli d'orgueil comme il l'était, je sais que c'était dur à avouer, mais là au moins cela m'aurait renseigné, et éviter des fausses pistes en bourse qui à l'époque m'avaient coûté cher financièrement et moralement.
Son excès d'orgueil l'avait poussé à être un peu mythomane en bourse, mythomane par rapport à ses résultats en bourse (ce n'est pas le seul, j'en ai croisé pas mal de mythos en bourse, c'est un travers assez répandu par rapport à la bourse), entrenant le flou sur ce sujet, parlant de ses gains en bourse mais pas tellement de ses pertes et en étant évasif sur le bilan global gains/pertes, il se plaisait à me laisser supposer qu'il gagne bien en bourse.
Je pense même que son orgueil devait jouer un rôle important dans l'origine de ses plus grosses pertes, sachant qu'en bourse parfois l'orgueil et l'entêtement ne pardonnent pas, on se doit de rester humble face aux marchés financiers, on se doit de prendre des pertes ou renoncer à des gains régulièrement si on veut pouvoir durer et préserver le capital, mais cela est un autre débat ...
A la limite, quelqu'un qui perd en bourse, peut être instructif, si il vous avoue qu'il perd en bourse, et vous montre de quelle manière il perd en bourse, en ce sens, peut-être que vous pouvez apprendre des choses intéressantes sur des erreurs à éviter en bourse.
Mais si cette personne qui perd en bourse ou ne gagne pas en bourse, vous donne des conseils pour gagner en bourse, vous allez perdre de l'argent en toute logique, voire vous allez vous ruiner, si vous utilisez du levier (srd ou autre ...) !
A méditer si vous êtes débutant en bourse ou si vous n'arrivez pas à gagner en bourse, on en revient à ce proverbe : "la plus belle femme du monde ne peut donner que ce qu'elle a", idem pour ceux qui font de la bourse, si ils ne gagnent pas en bourse à titre personnel ou professionnel, il leur sera difficile voire impossible de vous expliquer comment gagner en bourse puisqu'eux-mêmes ne savent pas le faire.
Si ces personnes ne peuvent pas vous montrer qu'elles ont gagné en bourse sur une durée assez longue (plusieurs années de suite, car gagner sur quelques jours ou quelques semaines, cela peut arriver à tout le monde, y compris moi-même quand j'étais débutant et que je faisais un peu n'importe quoi en levier RM (règlement mensuel) puis SRD (service de règlement différé), la chance du débutant peut vous arriver aussi), et qu'elles sont globalement gagnantes par rapport à la bourse sur plusieurs années (ainsi que sur le bilan global de leur parcours en bourse), alors vous pouvez vous demander si elles sont vraiment à même de vous apprendre ou vous conseiller sur le fait de pouvoir gagner en bourse.
Bons trades à vous.
Pierre Aribaut - Zetrader

6 commentaires

#1  - Domenech a dit :

article plein de bon sens, tellement vrai et pourtant...

Répondre
#2  - zetrader a dit :

@Domenech :
Merci pour votre commentaire, et pourtant ... quoi ? wink

Répondre
#3  - David a dit :

Bonjour,

En lisant ca je vois que les experiences sont partagées. En effet, la bourse, c'est comme un monde fermé qu'on n'as pas envie d'ouvrir ! La plupart des boursicoteurs s'en font une fierté, mme dans les cas où ils perdent tout le temps !

Répondre
#4  - zetrader a dit :

@David :
Bonjour David, carrément ! Beaucoup de gens en bourse préfèrent ne pas parler de leurs pertes, de leurs phases perdantes, pire encore certes préfèrent faire dans la mythomanie et s'inventer des gains monstrueux derrière des pseudos sur les forums, je n'ai jamais vu l'intérêt d'une telle démarche, c'est même assez trompeur pour les novices qui ont tendance à sous-estimer la difficulté du trading, d'être positif en tant que boursicoteur.
Ce que tu dis me fait penser aussi à un autre travers, certains tirent en effet presqu'une fierté de pouvoir perdre de grosses sommes, comme si il était plus honorable de perdre de grosses sommes d'argent que de gagner un peu d'argent, cela leur donnerait plus d'importance à leurs yeux, un raisonnement non affirmé genre "moi je peux perdre ça, j'ai de la capacité", là aussi je trouve ça assez spécial comme raisonnement tordu en matière de trading.
Heureusement il y a des gens honnêtes qui parlent des gains ET des pertes, qui n'oublient pas de soustraire leurs pertes et leurs frais à leurs gains, j'apprécie ces gens là, c'est d'eux qu'on peut apprendre le plus de choses, avec une relation de confiance où personne cherche à impressionner l'autre mais partage simplement son expérience en bourse telle qu'elle est.

Répondre
#5  - Vanessa a dit :

Merci pour votre article. La formation ne suffit pas sur ce marché, il faut aussi du stratagème et un caractère souple.

Répondre
#6  - lobev a dit :

D'une manière générale, aucune formation académique n'enseignera à ceux qui l'étudie comment gagner en bourse, et ce pour une raison très simple. La réponse est dans le mot "formation". Former c'est enseigner à un novice des techniques plus ou moins complexes, mais par dessus tout déjà éprouvées. On enseigne des "manières de procéder", un "état de l'art". C'est fondamentalement incompatible avec le jeu boursier, qui reste avant tout un jeu de chaises musicales. C'est un peu pareil dans toute activité économique. Si vous ouvrez une pizzeria au coin de la rue, qu'elle est très fréquentée, que vous êtes le seul et que ce produit est très demandé vous allez faire fortune. Cependant si vous avez dix marchands il est très probable que vous redistribuerez une grande partie de vos bénéfices potentiels à vos concurrents. En gros, il vaut mieux adopter une approche original qui se démarque de ce qui se fait déjà. En revanche, pour reprendre notre exemple, s'il y a déjà dix marchands de pizza déjà installés sur la même place, peut être sera t-il plus judicieux d'ouvrir un débit de boissons pour les consommateurs de pizza assoiffés. On ne peut pas systématiser le succès et l'encapsuler dans un corpus théorique prèt à être ingurgité. La réussite nécessite quelque part que l'offre soit suffisamment rare pour être plébiscité. S'enrichir sur les marché nécessite à mon avis, d'utiliser une grille de lecture personnel et suffisamment unique pour gratter quelques opportunités techniques que d'autres n'ont pas encore vu car utilisant une grille à succès différente. Sur un plan plus personnel, il est plus confortable de passer une porte seul, qu'à dix sinon il vaut mieux prévoir une bonne crême anti-douleur. Sur ces quelques paroles qui n'engagent que moi bien entendu, bonsoir.

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot kkviao ?