23ème mois consécutif de hausse du chômage en France

Rédigé par zetrader - - 2 commentaires
Un record est fait pour être battu, c'est le 23ème mois consécutif de hausse du chômage en France, yeah ! ;)
La catégorie A (aucune activité) des demandeurs d’emploi chez Pôle Emploi augmente de 1,2% sur un mois, il y a désormais 3,22 millions de demandeurs d’emploi recensés rien que dans cette catégorie A.
C'est le plus haut niveau du chômage en France depuis plus de 16 ans, on dépasse maintenant le pic de janvier 1997.
Les chiffres officiels sont plutôt largement minorés que majorés cf. mon article lors du 20ème mois de hausse, où selon la manière de compter le chiffre global se situerait plutôt entre 5 millions et 9 millions de demandeurs d'emploi en France :
http://zetrader.fr/20eme-mois-consecutif-de-hausse-du-chomage-en-france/
Une vidéo l'expliquant lors du 18ème mois de hausse du chômage en France :
http://www.youtube.com/watch?v=JmoAxmXQEIg

2 commentaires

#1  - lobev a dit :

c'est assez effrayant, en effet. Ce qui l'est encore plus c'est de savoir qu'il s'agit d'un chômage structurel et non conjoncturel. Jusqu'où l'action des politiques devrait-elle permettre d'en inverser la courbe ? une politique nationale même active et bien coordonnée peut elle être efficace dans une économie-monde ? un modèle économique fondé sur la croissance est-il encore viable ? En gros, peut-on croître indéfiniment ? le modèle capitaliste est-il à bout de souffle faute de relais de croissance ou souffre t-il d'une sur-absorption du pouvoir d'achat des classes laborieuses par le prélèvement excessif du capital sur les masses salariales ? d'où viendra le combustible de la fusée ? de Chine ? d'Inde ? Il semblerait que ces dernières économies quoique qu'importantes comptent aussi sur les croissances occidentales ... (structurellement ces pays exportateurs n'ont pas une consommation intérieure suffisante)

Répondre
#2  - lobev a dit :

La solution la plus crédible à mon avis serait une politique keynésienne mondiale à l'occasion du G20, par exemple. Tous les pays développés, BRICS compris joueraient le jeu sans triche et décideraient simultanément de relever le salaire minimum pour redistribuer du pouvoir d'achat du capital vers les ménages. Pas de dumping social mais un risque inflationniste. L'idéal serait de parvenir à maîtriser l'inflation. Bref que le riche donne au pauvre de quoi lui permettre d'acheter encore sa marchandise. Sur un plan pratique "donner pour reprendre" mais cela relancerait la machinerie capitaliste en stimulant l'avidité les acteurs mondiaux d'une économie amorphe.

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot gparpf ?